En plus de les héberger, il faut aussi les manger et leur procurer les soins médicaux dont ils ont besoin. Cela vous prend votre temps, mais aussi votre argent.

Protéger un animal est le devoir de tout un chacun. Cependant, ce n’est pas tout le monde qui peut le faire. Avec les dépenses élevés des entretiens, de l’alimentation et des soins médicaux chez le vétérinaire,

il est important de alors s’acquitter de la prime mensuelle ou annuelle déterminée par les mutuelles pour chien. Cette cotisation est indispensable pour disposer d’un remboursement, partiel ou en totalité,

Derrière une offre tentante peut se dissimuler certains pièges qu’il faudrait déceler avant de prendre le contrat d’assurance pour chien. il est important de déjà débuter par maîtriser tous les termes techniques employés par ces professionnels pour éviter de chuter dans leur filet.

bien moins avantageuse. Autre critère : le délai de carence. Si le risque « accident » est pris en charge 48 heures après votre adhésion avec la plupart des

assurances, le délai pour ce syndrome est extrêmement long. pour terminer, scrutez le montant des plafonds annuels de remboursement.

besoin d’adopter ce que l’on appelle plus souvent un NAC, ou tout nouvel animal domestique ?

Les modalités, garanties et exclusions éventuelles sont affichées dans la notice d’information disponible auprès de votre agence.

Catégories :