En plus de les héberger, il faut aussi les manger et leur offrir les soins médicaux dont ils ont besoin. Cela vous prend votre temps, mais aussi votre argent.

Protéger un animal est le devoir de tout un chacun. Cependant, ce n’est pas tout le monde qui peut le faire. Avec les coûts élevés des entretiens, de l’alimentation et des soins médicaux chez le vétérinaire,

lesquelles comportent toujours les coûts chirurgicaux, les garanties de consultations chez le vétérinaire, les analyses, les radios et les coûts hospitaliers en cas d’accident ou de maladie.

Souscrire à une assurance animaux gan : les pièges à éviter !

Les offres d’assurance animaux sont nombreuses, tout comme les compagnies qui les proposent.

bien moins intéressante. Autre critère : le délai de carence. Si le risque « accident » est pris en charge 48 heures après votre adhésion avec la plupart des

assurances, le délai pour cette maladie est extrêmement long. pour terminer, scrutez le montant des plafonds annuels de remboursement.

Désormais très courants dans les foyers français, ces animaux requièrent toutefois surtout d’importance.

Les options d’entrée de gamme varient entre neuf et vingt cinq euros par mois, avec des prix en moyenne plus faibles chez le chat. A ce prix là, les plafonds de remboursement sont modestes, entre 750

Catégories :