FAITES UNE SIMULATION POUR TROUVER LA MUTUELLE ADAPTEE A VOS BESOINS

Mutuelle chien : comment protéger son animal de compagnie ?

Selon les sondages, un foyer sur deux accueille un animal de compagnie en France. Ce qui signifie que les Français apprécient les animaux. Les chiens sont les plus prisés, mais il y en a certains qui préfèrent les chats, les poissons, les hamsters et les oiseaux.

Mais s’occuper d’un animal de compagnie n’est pas si aisé que l’on pourrait le croire. Comme les êtres humains, ces animaux de compagnie ont besoin d’attention et de soins. En plus de les héberger, il faut aussi les nourrir et leur offrir les soins médicaux dont ils ont besoin. Cela vous prend votre temps, mais aussi votre argent.

Les mutuelles pour chien ou pour chat existent pour vous aider dans vos dépenses. Elles proposent de les rembourser, partiellement ou totalement en fonction des formules choisies, pour alléger vos charges envers votre chien. Il en existe plusieurs en France, et il n’est jamais facile de choisir parmi la pluralité et la diversité des offres sur le marché. Ci-après quelques conseils qui pourront certainement vous aider.

Pourquoi faut-il protéger son animal de compagnie ?

Un chien ou un chat, ou n’importe quel animal d’ailleurs, est un être vivant. Il a besoin de se nourrir pour survivre. Les chiens sont les meilleurs de l’homme, ils méritent donc un endroit sûr et confortable au quotidien. Leur entretien, leur alimentation, les accessoires dont ils ont besoin ainsi que les frais vétérinaires sont les choses basiques qu’un maître doit exécuter.

Ces soins sont importants pour les animaux de compagnie. C’est ce qui différencie un animal errant d’un animal domestique. Il accède à des soins et une attention particulière que les animaux errants ne disposent malheureusement pas. Et pourtant, ces soins sont indispensables pour qu’ils restent en bonne santé.

Un chien ou un chat n’est pas uniquement un animal qui squatte chez vous. Il vous tient compagnie, et surtout c’est un ami à qui vous parlez, partagez des confidences… même s’il ne vous répond pas directement.

Protéger un animal est le devoir de tout un chacun. Cependant, ce n’est pas tout le monde qui peut le faire. Avec les coûts élevés des entretiens, de l’alimentation et des soins médicaux chez le vétérinaire, on en perd même l’envie d’abriter un animal domestique chez soi. Heureusement qu’il y a les mutuelles pour chien et les différentes compagnies d assurances !

Que propose une mutuelle chien pour alléger vos dépenses ?

Une mutuelle chien repose sur le même principe qu’un contrat d’assurance responsabilité civile d’un humain. Il faut souscrire une assurance pour chien dans l’une des compagnies  d assurance pour animaux qui existe en France. Il faut alors s’acquitter de la prime mensuelle ou annuelle déterminée par les mutuelles pour chien. Cette cotisation est indispensable pour bénéficier d’un remboursement, partiel ou en totalité, des frais de santé de votre chien ou de votre chat. Comme pour les assurances pour être humain, il est à noter que des plafonds de remboursement sont néanmoins imposés.

Une assurance santé chien varie généralement en fonction du type de contrat que vous aurez choisi, et des conditions imposées par les mutuelles pour chien. Toutefois, il y a des formules dites basiques, lesquelles comprennent toujours les frais chirurgicaux, les garanties de consultations chez le vétérinaire, les analyses, les radios et les frais hospitaliers en cas d’accident ou de maladie. Il y a néanmoins des exceptions de feuille de soins qu’il faut considérer. Par exemple, les pathologies comme les maladies héréditaires ne sont pas habituellement prises en charge. Il y a pourtant des mutuelles qui les proposent. Elles sont toutefois très rares !

Souscrire à une mutuelle chien : les pièges à éviter !

Les offres d’assurance animaux sont nombreuses, tout comme les compagnies qui les proposent. Derrière une offre tentante peut se cacher certains pièges qu’il faudrait déceler avant de souscrire le contrat d’assurance pour chien. Il faut déjà commencer par maîtriser tous les termes techniques utilisés par ces professionnels pour éviter de tomber dans leur filet.

Le terme « délai de carence » est, par exemple, très utilisé dans l’univers des mutuelles pour chien. Il signifie la période de temps qui sépare la signature du contrat à la date de sa mise en vigueur. Elle peut varier entre 2 à 30 jours selon l’assureur. Ce délai est généralement utile aux assureurs pour leur éviter des clients qui souhaitent assurer un chien ou un chat déjà malade.

Le « plafond de remboursement » désigne le seuil de remboursement imposé par l’assureur concernant les soins attribués à vos animaux de compagnie. Il diffère habituellement d’une compagnie à une autre, et il est recommandé de s’informer davantage à ce sujet avant de souscrire à un contrat d’assurance. L’utilisation d’un comparateur est la plus fiable dans ce cas précis. C’est un dispositif que vous pouvez retrouver en ligne. C’est très simple à utiliser et parfaitement gratuit.

Et enfin, il y a le principe des « franchises ». Ce concept vous permet de payer moins que le frais de consultation habituel. Vous payez moins dès la consultation, donc votre remboursement sera minime. Cela pourrait être une solution pour alléger vos dépenses, mais cela dépendra de vos capacités financières. Aussi, avant de vous engager, vérifiez bien si la solution vous convient ou pas.

Quels critères prioriser pour choisir la bonne mutuelle chien ?

Pour choisir l’assurance adaptée aux besoins de votre chien ou de votre chat, il existe plusieurs critères de sélection que vous pouvez mettre en avant.

Commencez déjà par analyser chaque formule proposée par les assureurs. Si votre chien a besoin d’une intervention chirurgicale, trouvez l’offre qui englobe ce type d’intervention. Ensuite, comparez les tarifs concernant la cotisation mensuelle ou annuelle.

Vérifiez ensuite le taux de remboursement proposé par la mutuelle chien. Généralement, il y a deux possibilités : le remboursement partiel à 50% et le remboursement total à 100% des dépenses engagées.

Vérifiez si le délai de carence et le délai d’assurance vous conviennent. En priorisant ces critères, vous ne tomberez jamais dans les pièges des assureurs, et vous offrirez le meilleur soin possible à votre animal de compagnie.

 

Plan du site